Master International en Turbulence

Le master est enseigné en anglais. Il comprend quatre semestres: trois semestres de cours complétés par un dernier semestre en laboratoire. À la fin du programme, les étudiants obtiennent un Master of Science (MSc). Deux semestres sont enseignés à Centrale Lille, un semestre partagé à l’ENSI Poitiers et à l’ENSMA. Une telle organisation permet aux étudiants de faire l’expérience de deux environnements scientifiques et culturels. Le dernier semestre est consacré au travail de « Master Thesis » en anglais en France ou à l’étranger dans divers environnements industriels et/ou universitaires collaboratifs.

Le programme traite des approches modernes fondamentales, numériques et expérimentales des écoulements turbulents. Des cours de français langue étrangère et de culture française sont également proposés aux étudiants étrangers afin de les aider à profiter pleinement de leur séjour en France. Toutes les informations sont données sur le site http://imp-turbulence.ec-lille.fr/. Les cours sont donnés par les chercheurs et enseignants chercheurs des laboratoires LMFL et PPRIME (J.C. Vassilicos, J.M. Foucaut, J.P. Laval, P. Jordan, R. Manceau, J. Rolland …).

Un Comité de Pilotage International dirigé par J.C. Vassilicos se réunit une fois par an pour s’assurer que le contenu du Master est pertinent et bien adapté avec les besoins en recherche académique et les besoins des industriels dans tous les doamines dans lesquels la turbulence et les écoulements turbulents jouent un rôle important. Ce Comité de Pilotage International est composé de:

B. Frohnapfel (Karlsruhe Institute of Technology)
W.K. George (Imperial College London and Chalmers University of Technology)
M. Hultmark (Princeton University)
P. Spalart (retraité de la NASA et de Boeing)
A. Lozano-Duran (Massachusetts Institute of Technology)
M Stanislas (Emérite à Centrale Lille Institut)

Le programme a déjà diplômé une centaine d’étudiants. Les étudiants diplômés sont tous entrés dans la vie professionnelle dans l’industrie ou le milieu universitaire. Les industries concernées couvrent un large spectre correspondant à, par exemple, l’aéronautique, l’automobile, la chimie, le pétrole et le gaz, les énergies renouvelables et certaines entreprises de consultation. Environ 50% des diplômés continuent en thèse de doctorat.

Brochure Master Turbulence

Site d’inscription en ligne (Il est préférable de candidater le plus tôt possible car le nombre d’étudiants sélectionnés est limité à 20)