13 octobre 2022

Webinar Jean-François Berret

Jean-François Berret, directeur de recherche au CNRS, est un scientifique renommé dans le domaine de la matière molle et condensée et de la biophysique. Il est membre du laboratoire Matière et Systèmes Complexes depuis 2005 et a une forte expérience en recherche fondamentale et appliquée. Jean-François Berret est un ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure ENS-ULM à Paris avec une spécialisation en physique. Il a rejoint le Centre National de la Recherche Scientifique en 1983 à l'âge de 24 ans, est devenu directeur de recherche CNRS en 1999 et a été promu directeur de recherche CNRS de première classe en 2011. Il a travaillé 4 ans aux Etats-Unis (2000 - 2004) pour la société Rhodia. Ses recherches actuelles portent sur le développement de la nanotechnologie de la matière molle, y compris de nouvelles structures fonctionnelles, des dispositifs et des systèmes avec des caractéristiques stimuli-réactives à l'échelle nanométrique et microscopique. Ses objectifs sont les applications des nanotechnologies émergentes en médecine, en biologie et dans l'environnement. Les applications comprennent l'imagerie in vivo et les outils thérapeutiques, la microfluidique et la microrhéologie, ainsi que l'étude des interfaces système vivant-machine.
On the importance of lung fluid rheology for medical applications and toxicology

Abstract: Inhaled nanoparticles (< 100 nm) reaching the deep region of the lungs first interact with the pulmonary surfactant, a thin lipid film lining the alveolar epithelium [1,2]. To date, most biophysical studies have focused on the interfacial properties of the film, and comparatively less work has been done on bulk properties, including structure and rheology [3]. Here we investigate the structural and viscoelastic properties of the biomimetic lung surfactant Curosurf as such, and in the presence of engineered nanoparticles [4]. Curosurf is a medication that is provided to premature infants born before the 7th month of age and suffering from acute respiratory distress syndrome (ARDS). We first show that for medical applications, the rheology of pulmonary surfactant plays a crucial role [5], and that very little information is actually available on this subject. In particular, we explore the possibility of using biomimetic surfactants to treat adults also suffering from ARDS in relation to COVID-19. We then address the issue of surfactant rheology in the presence of model nanoparticles. In the cases of 40 nm-silica and alumina nanoparticles, we show that these interactions induce profound changes in the flow properties of the surfactant, including a transition to a soft-solid behavior [6]. In terms of toxicology, these results suggest that changes in structure and viscosity may interfere with the fluid reorganization and recirculation that occurs during respiration.

References
1 F. Mousseau, C. Puisney, S. Mornet, R. Le Borgne, A. Vacher, M. Airiau, A. Baeza-Squiban, J.-F. Berret, Nanoscale, 9 (2017) 14967-14978.
2 M. Radiom, M. Sarkis, O. Brookes, E.K. Oikonomou, A. Baeza-Squiban, J.F. Berret, Sci. Rep., 10 (2020).
3 J.-F. Berret, Nat. Commun., 7 (2016) 10134.
4 F. Mousseau, J.-F. Berret, Soft Matter, 14 (2018) 5764-5774.
5 L.-P.-A. Thai, F. Mousseau, E. Oikonomou, J.-F. Berret, Colloids Surf. B, 178 (2019) 337-345.
6 L.-P.-A. Thai, F. Mousseau, E. Oikonomou, M. Radiom, J.-F. Berret, ACS Nano, 14 (2020) 466-475.

13 octobre 2022, 16h3017h30
Wébinaire (contacter JP Laval ou F. Romano pour obtenir le lien)

Prochains évènements

Voir l'agenda
08 décembre 2022

Webinaire Fabian Denner

Fabian Denner a obtenu son doctorat à l'Imperial College de Londres en 2013 sur les méthodes numériques pour les écoulements multiphasiques avec tension de surface, suivi d'un post-doc à l'Imperial College. En 2015, Fabian a obtenu une bourse prestigieuse

Fabian Denner a obtenu son doctorat à l'Imperial College de Londres en 2013 sur les méthodes numériques pour les écoulements multiphasiques avec tension de surface, suivi d'un post-doc à l'Imperial College. En 2015, Fabian a obtenu une bourse prestigieuse du Conseil de recherche en ingénierie et en sciences physiques (EPSRC) du Royaume-Uni, avec laquelle il a poursuivi ses travaux fructueux sur les écoulements avec tension de surface et a étendu ses recherches à de nouveaux domaines, tels que les écoulements compressibles et chargés de tensioactifs. Depuis 2018, Fabian est professeur junior de modélisation des écoulements multiphasiques à l'Otto-von-Guericke-Université de Magdebourg (Allemagne). Ses recherches tournent autour du développement de méthodes numériques et d'outils logiciels pour prédire les écoulements multiphasiques, et de l'application de ces méthodes pour répondre aux questions liées à la physique et aux applications de ces écoulements. Actuellement, les travaux de Fabian se concentrent sur les écoulements interfaciaux avec des surfactants, les écoulements viscoélastiques, les écoulements multiphasiques dans les applications biomédicales, ainsi que sur la cavitation et l'acoustique.