06 janvier 2022

Wébinaire Stéphane Zaleski

Stéphane Zaleski est Professeur de mécanique à Sorbonne Université et membre de l'Institut Jean Le Rond d'Alembert. Après son doctorat à l'Ecole Normale Supérieure (ENS) de Paris et ses premières années au Laboratoire de Physique de l'ENS, il rejoint l'équipe de Mécanique de l'UPMC – Paris 6. Il étudie les méthodes numériques d'écoulement polyphasique avec des applications à l'atomisation, la cavitation, l'écoulement en milieu poreux, ébullition, hydrométallurgie, lignes de contact mobiles et impact de gouttelettes, y compris plusieurs variantes de la méthode du volume de fluide, de la méthode de l'interface diffuse et de la dynamique moléculaire. Il a écrit plusieurs codes informatiques pour la simulation d'écoulement diphasique dont PARIS Simulator (avec D. Fuster, Y. Ling, R. Scardovelli et G. Tryggvason). Récemment, il a appliqué ces techniques à l'étude de la transmission aérienne de Covid-19 par des gouttelettes de la taille d'un micron. Il est rédacteur en chef adjoint de J. Comput. Phys. et de Computers and Fluids. Il dirige le projet ERC TRUFLOW sur le transfert de masse aux grands nombres de Schmidt et est membre de l'Institut Universitaire de France.
Investigation of a cough-replicating experiment in the context of aerosol-carried disease propagation

Abstract: In a collaboration with the University of Twente, Netherlands and the group of Detlef Lohse and Pallav Kant, we combine experiments and numerical computations to examine underlying fluid mechanical processes associated with bioaerosol generation during violent respiratory manoeuvres, such as coughing or sneezing. Analogous experiments performed in a cough machine allow us to illustrate the changes in film topology as it disintegrates into small droplets when sheared by air stream. We identify that aerosol generation during the shearing of liquid films is mediated by the formation of inflated bag-like structures. The breakup of these bags, triggered by the appearance of weak spots, giving rise to a droplet size distribution that is well captured by a log-normal distribution. We show that a balance between capillarity and viscosity decides the fate of these inflated structures, thus affecting the mean droplet size.

06 janvier 2022, 16h3017h30
Contacter F. Romano ou J-P Laval pour obtenir le lien.

Prochains évènements

Voir l'agenda
08 décembre 2022

Webinaire Fabian Denner

Fabian Denner a obtenu son doctorat à l'Imperial College de Londres en 2013 sur les méthodes numériques pour les écoulements multiphasiques avec tension de surface, suivi d'un post-doc à l'Imperial College. En 2015, Fabian a obtenu une bourse prestigieuse

Fabian Denner a obtenu son doctorat à l'Imperial College de Londres en 2013 sur les méthodes numériques pour les écoulements multiphasiques avec tension de surface, suivi d'un post-doc à l'Imperial College. En 2015, Fabian a obtenu une bourse prestigieuse du Conseil de recherche en ingénierie et en sciences physiques (EPSRC) du Royaume-Uni, avec laquelle il a poursuivi ses travaux fructueux sur les écoulements avec tension de surface et a étendu ses recherches à de nouveaux domaines, tels que les écoulements compressibles et chargés de tensioactifs. Depuis 2018, Fabian est professeur junior de modélisation des écoulements multiphasiques à l'Otto-von-Guericke-Université de Magdebourg (Allemagne). Ses recherches tournent autour du développement de méthodes numériques et d'outils logiciels pour prédire les écoulements multiphasiques, et de l'application de ces méthodes pour répondre aux questions liées à la physique et aux applications de ces écoulements. Actuellement, les travaux de Fabian se concentrent sur les écoulements interfaciaux avec des surfactants, les écoulements viscoélastiques, les écoulements multiphasiques dans les applications biomédicales, ainsi que sur la cavitation et l'acoustique.