20 janvier 2022

Wébinaire Pedro Costa

Pedro Costa a obtenu son doctorat en 2017, au laboratoire d'aéro et d'hydrodynamique de TU Delft, où il a étudié les écoulements turbulents denses en suspension. Il a ensuite rejoint le KTH Mechanics en Suède en tant que post-doc pendant deux ans, où il a étudié les écoulements multiphasiques dispersés, et travaillé sur le développement de méthodes numériques pour les simulations à résolution d'interface d'écoulements à changement de phase. Fin 2019, il a déménagé plus au nord, à l'Université d'Islande, où il est titulaire d'une bourse compétitive accordée par le Fonds de recherche de l'UoI. Ses travaux portent sur les écoulements multiphasiques turbulents dispersés, principalement étudiés à l'aide de simulations haute-fidélité. Parmi ses intérêts de recherche figurent les écoulements turbulents dispersés avec, par exemple, le transfert de chaleur, le changement de phase ou les tensioactifs, les solveurs numériques rapides et le calcul haute performance.
Turbulence modulation by inertial particles in wall-bounded flows

Abstract: The ever increasing computing time, and the continuous developments of efficient numerical methods, have enabled breakthroughs in the field of turbulent particle suspensions: It has become possible to perform simulations around hundreds of thousands, or even millions of small spherical particles, where the flow conforming the surface of each sphere is directly solved. These first-principles, ‘brute-force’ simulations allow us to address fundamental questions concerning, for instance, the validity of widely-used point-particle methods for small inertial particles, and the mechanisms for turbulence modulation under one two or four-way-coupling conditions. We will present the ingredients which enabled us to perform these ambitious simulations with reasonable computational resources by today’s standards. Then the main part of the seminar will focus on the mechanisms for turbulence modulation that were unveiled by these simulations. We show that, for small solid mass fractions, the flow dynamics resemble those of single-phase flow with slightly larger wall shear. Conversely, for larger mass fractions, the flow shows strong turbulence attenuation, still with a net drag increase. We will explain the observations in light of the stress budget simplified for the dilute, two-way coupling limit.

20 janvier 2022, 16h3017h30
Merci de contacter F. Romano ou J-L Laval pour le lien

Prochains évènements

Voir l'agenda
08 décembre 2022

Webinaire Fabian Denner

Fabian Denner a obtenu son doctorat à l'Imperial College de Londres en 2013 sur les méthodes numériques pour les écoulements multiphasiques avec tension de surface, suivi d'un post-doc à l'Imperial College. En 2015, Fabian a obtenu une bourse prestigieuse

Fabian Denner a obtenu son doctorat à l'Imperial College de Londres en 2013 sur les méthodes numériques pour les écoulements multiphasiques avec tension de surface, suivi d'un post-doc à l'Imperial College. En 2015, Fabian a obtenu une bourse prestigieuse du Conseil de recherche en ingénierie et en sciences physiques (EPSRC) du Royaume-Uni, avec laquelle il a poursuivi ses travaux fructueux sur les écoulements avec tension de surface et a étendu ses recherches à de nouveaux domaines, tels que les écoulements compressibles et chargés de tensioactifs. Depuis 2018, Fabian est professeur junior de modélisation des écoulements multiphasiques à l'Otto-von-Guericke-Université de Magdebourg (Allemagne). Ses recherches tournent autour du développement de méthodes numériques et d'outils logiciels pour prédire les écoulements multiphasiques, et de l'application de ces méthodes pour répondre aux questions liées à la physique et aux applications de ces écoulements. Actuellement, les travaux de Fabian se concentrent sur les écoulements interfaciaux avec des surfactants, les écoulements viscoélastiques, les écoulements multiphasiques dans les applications biomédicales, ainsi que sur la cavitation et l'acoustique.