16 décembre 2021

Wébinaire Bérengère Dubrulle

Bérengère Dubrulle a soutenu sa thèse à l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier en 1990. En 1991 , elle effectue ses recherches postdoctorales à l'institut de recherches météorologiques de Tsukuba au Japon. La même année elle devient chargée de recherche au CNRS. Entre 1998 et 1999, elle est chercheuse associée auprès du National Center for Atmospheric Research. En 2000, elle devient directrice de recherche au CNRS au centre CEA de Saclay dans laboratoire SPEC (Service Physique de l'état Condensé), au sein de l'équipe GIT (Groupe Instabilités et Turbulence) qui devindra ensuite SPHYNX (Systèmes Physiques Hors-équilibre, hYdrodynamique, éNergie et compleXité). Bérengère Dubrulle a obtenu plusieurs prix dont le Prix Madame Victor Noury de l'académie des sciences en 2008, la médaille d’argent du CNRS en 2017 et la “EGU Lewis Fry Richardson Medal” en 2021. Elle est “Associate Editors” pour Journal of Fluid Mechanics. Ses recherches concernent notamment les protonébuleuses planétaires, les invariances d'échelle, les turbulences, la simulation de la turbulence et le climat.
A model of interacting Navier-Stokes singularities

Abstract: We introduce a model of interacting singularities of Navier-Stokes, named pinçons. They follow a non-equilibrium dynamics, obtained by the condition that the velocity field around these singularities obeys locally Navier-Stokes equations. This model can be seen of a generalization of the vorton model of Novikov, that was derived for the Euler equations. When immersed in a regular field, the pinçons are further transported and sheared by the regular field, while applying a stress onto the regular field, that becomes dominant at a scale that is smaller than the Kolmogorov length. We apply this model to compute the motion of a pair of pinçons. A pinçons dipole is intrinsically repelling and generically run away from each other in the early stage of their interaction. At late times, the dissipation takes over, and the dipole dies over a viscous time scale. In the presence of a stochastic forcing, the dipole tends to orientate itself so that its components are perpendicular to their separation, and it can then follow during a transient time a near out-of-equilibrium state, with forcing balancing dissipation.
In the general case where the pinçons have arbitrary intensity and orientation, we observe three generic dynamics in the early stage: one collapse with infinite dissipation, and two expansions mode, the dipolar anti-aligned runaway and a anisotropic aligned runaway. The collapse of a pair of pinçons follows several characteristics of the reconnection between two vortex rings, including the scaling of the separation between the two components, following Leray scaling (tc-t)1/2.

This work was done in collaboration with H. Faller, L. Fery and D. Geneste

16 décembre 2021, 16h3017h30
Veuillez contacter F. Romano pour le lien

Prochains évènements

Voir l'agenda
08 décembre 2022

Webinaire Fabian Denner

Fabian Denner a obtenu son doctorat à l'Imperial College de Londres en 2013 sur les méthodes numériques pour les écoulements multiphasiques avec tension de surface, suivi d'un post-doc à l'Imperial College. En 2015, Fabian a obtenu une bourse prestigieuse

Fabian Denner a obtenu son doctorat à l'Imperial College de Londres en 2013 sur les méthodes numériques pour les écoulements multiphasiques avec tension de surface, suivi d'un post-doc à l'Imperial College. En 2015, Fabian a obtenu une bourse prestigieuse du Conseil de recherche en ingénierie et en sciences physiques (EPSRC) du Royaume-Uni, avec laquelle il a poursuivi ses travaux fructueux sur les écoulements avec tension de surface et a étendu ses recherches à de nouveaux domaines, tels que les écoulements compressibles et chargés de tensioactifs. Depuis 2018, Fabian est professeur junior de modélisation des écoulements multiphasiques à l'Otto-von-Guericke-Université de Magdebourg (Allemagne). Ses recherches tournent autour du développement de méthodes numériques et d'outils logiciels pour prédire les écoulements multiphasiques, et de l'application de ces méthodes pour répondre aux questions liées à la physique et aux applications de ces écoulements. Actuellement, les travaux de Fabian se concentrent sur les écoulements interfaciaux avec des surfactants, les écoulements viscoélastiques, les écoulements multiphasiques dans les applications biomédicales, ainsi que sur la cavitation et l'acoustique.