22 octobre 2020

Séminaire Pedro Costa

Dr Pedro Costa a poursuivi ses études de doctorat au Laboratoire d’aérodynamique de l’Université de Technologie de Delft, supervisé par Wim-Paul Breugem et Jerry Westerweel (diplômé fin 2017). Il a ensuite rejoins le KTH Mechanics en Suède dans le groupe de Luca Brandt, où il a travaillé pendant deux ans. À l’heure actuelle, il détient une bourse postdoctorale de trois ans accordée par le fonds de recherche de l’Université d’Islande, ce qui lui donne la liberté de poursuivre sa ligne de recherche. Son travail se concentre sur les flux multiphases, qu’il explore principalement à l’aide de simulations de haute fidélité et l’aide de l’informatique de haute performance. Il a eu la chance d’être l’un des principaux acteurs exploitant les percées récentes dans les simulations de haute fidélité des flux multiphases, et à l’heure actuelle, il travaille activement sur des projets concernant des flux dispersés complexes (souvent turbulents) avec des gouttelettes/bulles/particules, par exemple avec transfert de chaleur, changement de phase ou surfactants. Son travail s’articule autour de quelques-uns des différents fronts nécessaires pour y parvenir : le développement de méthodes numériques, leur mise en œuvre de simulations massivement parallèles, et leur exploitation pour dévoiler les caractéristiques complexes des flux en question.
Interface-resolved simulations particle transport in wall-bounded turbulent flows

 Decades have passed since the first direct numerical simulations (DNS) of particle-laden turbulent flows using the point-particle approximation. This approximation assumes that the momentum exchange between the phases is well modeled by localized forces that mimic the presence of particles. Moreover, if the particle Stokes number is sufficiently high, the equations governing the particle dynamics are often simplified to a balance between inertia and drag. At present, it has become possible to simulate these flows without relying on the point-particle assumption. In other words, it is now possible to directly apply the no-slip/no-penetration boundary condition on the surface of hundreds of thousands, or even millions of small spherical particles. In the seminar, we will briefly address the numerical and computational frameworks required for performing interface-resolved simulations of particle-laden flows on many CPUs or, more recently, in many-GPU systems. Then we will focus on our efforts towards the understanding of turbulent channel transport of solid particles for different regimes of interphase coupling, and how interface-resolved simulations open avenues for improving the present predictive models.

 

 

 

22 octobre 2020, 16h3017h30
Bâtiment M6, Cité Scientifique, Villeneuve d'Ascq, France

Prochains évènements

Voir l'agenda
01 décembre 2022

Wébinaire Esteban Ferrer

New avenues in high order fluid dynamics

Esteban Ferrer est professeur de mathématiques appliquées à l'école d'aéronautique (ETSIAE-UPM). Il a obtenu son doctorat à l'université d'Oxford (Royaume-Uni) et possède 20 ans d'expérience industrielle et universitaire dans le développement de techniques numériques pour les problèmes de fluides. Il travaille activement avec l'industrie et coordonne deux projets Européens. Ses principaux intérêts sont les méthodes d'ordre élevé pour la dynamique des fluides, la modélisation de la turbulence, l'apprentissage automatique, l'aéroacoustique pour l'aéronautique et l'énergie éolienne. Il a rédigé plus de 90 articles de journaux et de conférences sur ces sujets.